• Cuisine hispanique

    Cette rubrique s'adressent à tous ceux qui cherchent une recette espagnole ou latino-américaine authentique. Elle est alimentée par tous ceux qui souhaitent partager les recettes héritées de leur famille, apprises d'amis ou à l'occasion de leurs voyages.

     

     

  • Paella valenciana de Michel

    Michel nous propose ici la fameuse recette telle qu'il la voit faire par ses amis espagnols à Valence.

    La paella est le nom du plat, sorte de grande poêle à deux anses dans laquelle on la prépare. Traditionnellement, on la cuisine à l'air libre si possible au feu de bois d'oranger qui permet de mieux contrôler la cuisson.

    La vraie paella valencienne ne contient jamais ni poivre, ni ail, ni vin blanc, ni moules et autres fruits de mer !

    Ingrédients :

    • 500 g de riz d'origine "Valencia" variétés Senia ou Bomba (environ 125 g par personne)
    • 800 g de poulet en morceaux (on peut ajouter le foie)
    • 600 g de lapin découpé
    • 250 g de "bajoqueta" haricots verts plats
    • 200g de "garrofó", haricots blancs , s'ils ont secs en mettre 100 g de plus (les faire tremper 12h au préalable)
    • 100 g de pulpe de tomate en dés
    • 150 cc d'huile d'olive
    • Brins de safran ou à défaut, colorant à paella
    • une petite cuillère de poivron rouge doux en poudre
    • 1 branchette de romarin
    • eau (le double de volume du riz)
    • sel

     

    Autres conseils : On peut utiliser des artichauts coupés en 4 ou 5 morceaux (les faire tremper dans de l'eau citronnée pour ne pas noircir le riz) et des escargots. Ne pas utiliser de riz long : il n'absorbe pas autant la saveur du bouillon et son temps de cuisson est différent.

    Elaboration :

    Veiller à ce la poêle soit bien horizontale, y faire chauffer l'huile bien répartie pour qu'elle ne brûle pas.

    Y faire frire les morceaux de poulet et de lapin salés en les retournant pour qu'ils dorent de tous les côtés. Enlever les morceaux dorés au fur et à mesure (c'est important que la viande dore à feu doux et soit bien frite, c'est le secret de la réussite).

    Quand toute la viande est dorée de tous côtés, la disposer autour de la poêle (là où le feu est moins fort) de manière à laisser le centre vide pour y frire les haricots verts plats en veillant à ce qu'ils ne brûlent pas. Ensuite, procéder comme pour la viande, repousser les haricots vers les bords pour cuire la tomate jusqu'à ce qu'elle n'ait plus de jus.

    Remuer le tout, laisser cuire quelques instants, tout doit être bien frit, puis ajouter le sachet de poivron doux, remuer.

    C'est le moment de verser l'eau (rappel : le double de volume du riz). Les ingrédients doivent être couverts et le niveau doit dépasser les points de soudure des anses de la poêle.

    Ajouter le safran et les haricots blancs. goûter pour saler si c'est nécessaire pour que le riz qui va cuire dans ce bouillon soit bien assaisonné.

    Laisser bouillir 5 minutes puis laisser frémir à feu très doux entre 30 et 45 minutes. Veiller à ce que le niveau de liquide soit constant, en rajouter si c'est nécessaire.

    Raviver un peu le feu et verser le riz en le répartissant dans toute la poêle. Les spécialistes le disposent en croix, deux lignes de bord en bord qui se croisent.

    Laisser cuire le riz 5 minutes à feu vif, puis 5 minutes à feu moyen puis 8 à 10 minutes à feu doux. Le riz doit se cuire entre 18 et 20 minutes, au-delà, il sera "passé", c'est à dire trop cuit. les grains doivent rester fermes et entiers.

    S'il reste un peu trop de liquide, il est possible d'en enlever ou de le laisser s'évaporer quelques minutes hors du feu.

    Règle importante : ne jamais ajouter de liquide une fois que le riz est dans la poêle.

     


    votre commentaire
  • Mantecados de Marie-Lou

    Ingrédients :

    • 400 g de farine
    • 200 de saindoux (manteca)
    • 70 g de sucre glace
    • 1/8 de l de Jerez ou équivalent
    • Parfum facultatif : cannelle ou fleur d'oranger etc.

     

    Travailler la graisse et le sucre en ajoutant peu à peu le vin de Jerez.

    Ajouter la farine peu à peu, bien mélanger  sans trop travailler la pâte  (comme pour les pâtes sablées).

    Aplatir la pâte au rouleau (1 cm d'épaisseur environ) puis découper des disques avec un emporte-pièce ou un petit verre. On peut aussi former de petites boulettes.

    Disposer les mantecados sur une plaque et enfourner environ 20 minutes à feu moyen.

     

     

     


    votre commentaire
  • Salmonejo de Pierrette

    Les participants au voyage de la Tertulia en ont dégusté en Andalousie, à Cordoue par exemple. Mais à ceux qui n'ont pas eu cette chance, Pierrette leur donne l'occasion de se rattraper en faisant goûter le sien tout aussi bon aux auberges espagnoles de l'association !

     

    Ingrédients pour 4 personnes :

    • 1 kg de tomates
    • 100g de mie de pain
    • 3 gousses d'ail
    • 3/4 tasse d'huile d'olive vierge
    • 4 cuillerées de vinaigre de vin
    • 2 oeufs durs
    • 50g de jambon serrano
    • sel

    Peler les tomates et les gousses d'ail, triturer avec un mixeur puissant et ajouter la mie de pain trempée dans l'eau au préalable et égouttée, le vinaigre et le sel. Ajoutez l'huile pendant le mixage pour faire émulsion.

    Servir froid avec les oeufs et le jambon finement hachés.


    votre commentaire
  • Churros de Marie-Lou

    Matériel :

    Prendre un bol ou une grande tasse qui servira de mesure.

    • 1 grand saladier
    • 1 fouet
    • 1 "churera" (tube pour former les boudins cannelés, se trouve assez facilement en France dans les bazars)
    • 1 friteuse
    • ciseaux

     

    Ingrédients :

    • 1 bol de farine
    • 1 bol d'eau
    • huile pour la friture
    • 1 pincée de bicarbonate
    • sucre glace

    Verser la farine dans le saladier, ajouter la pincée de bicarbonate. Faire bouillir l'eau (exactement le même volume que la farine) puis la verser d'un coup sur la farine et mélanger au fouet bien énergiquement.

    Mettre de petites quantités de pâte dans la "churrera" pour que ce ne soit pas trop dur à pousser. Faire soit un long boudin qu'on coupera après cuisson soit de plus petits tronçons.

    Les faire frire dans la friteuse quand l'huile est très chaude.

    Quand ils sont dorés, les sortir et les saupoudrer de sucre glace.

    Déguster aussitôt !


    votre commentaire
  •  

    Pois chiches à la morue et aux épinards de Maria G.

    Garbanzos con Bacalao y Espinacas

    Recette proposée par Maria G. qui la tient de sa soeur de Valladolid. Cette dernière en fait aussi une version plus simple :

    "Je fais revenir de l'oignon et de l'aïl dans un peu d'huile d'olive vierge extra, j'y ajoute des épinards congelés et les pois chiches cuits avec leur eau de cuisson, la morue dessalée et du pimenton. Je laisse mijoter un certain temps."

     

    Ingrédients (pour 4 personnes) :

    • 1 verre et demi (ou 300g) de pois chiches secs
    • 300 gr de morue dessalée
    • 300 gr d'épinards
    • 2 grosses tomates (500g)
    • 2 oignons moyens (500g)
    • 1 carotte
    • 1 tête d'ail + 2 gousses
    • 6 cuillères d'huile d'olive
    • 1 petite cuillère de pimenton (piment d'espelette)
    • 1/3 de petite cuillère de cumin
    • 3 clous de girofle
    • 2 feuilles de laurier
    • sel
    • eau

     

    Recette :

    1. Faire tremper les pois chiches pendant toute une nuit dans de l'eau (entre 10 et 12 h) pour qu'ils gonflent et ramollissent un peu (ils doivent doubler en poids,si on utilise des pois chiches déjà cuits en boite, il en faut donc le double : 600g).

    2. Une fois les pois chiches ramollis, les égoutter et les verser dans une casserole avec 1 litre d'eau.

    3. Peler l'oignon et le piquer de clous de girofle.

    4. Peler la carotte.

    5. Enlever la peau extérieure de la tête d'ail : garder les gousses en chemise.

    6. Ajouter dans la casserole avec les pois chiches, l'oignon piqué de clous de girofle, la carotte, une feuille de laurier, l'ail et faire cuire à feu moyen.

    7. Pendant que les pois chiches cuisent, préparer le "sofrito" du potage : peler le deuxième oignon et le hacher bien fin, peler les deux gousses d'ails, les hacher aussi.

    8. Dans  une grande poêle faire chauffer l'huile à feu moyen, y faire frire l'oignon avec une feuille de laurier jusqu'à ce qu'il devienne transparent, puis ajouter l'ail.

    9. Pendant que l'oignon et l'ail rissolent, peler, épépiner et couper les tomates en petits dés.

    10. Quand l'oignon et l'ails sont prêts, ajouter la tomate et le piment, laisser frire 10 à 15 minutes jusqu'à ce que la tomate perde son aspect cru.

    11. Ajouter les épinards dans la poêle (s'ils ne contiennent pas tous, n'en mettre qu'une partie et attendre qu'ils réduisent pour ajouter le reste).

    12. Quand les pois chiches sont tendres (attention, ils doivent toujours rester couverts d'eau pendant la cuisson), retirer la carotte, l'oignon et l'ail) les égoutter  et les mettre dans un grand plat de terre pouvant aller sur le feu. (garder le jus de cuisson en cas de besoin plus tard). Ajouter le contenu de la poêle, bien remuer et si le mélange est trop épais, ajouter un peu de jus de cuisson.

    13. Mettre Le plat de terre sur le feu, y ajouter le cumin et la morue dessalée émiettée ou coupée à convenance, mélanger avec précaution pour ne pas défaire la morue, laisser mijoter quelques minutes jusqu'à ce que la morue soit cuite, ce qui est très rapide.

    14. Goûter avant de saler car la morue apporte une bonne quantité du sel nécessaire.

    C'est prêt !!!... ¡A comer !!!!

     


    votre commentaire
  • Rosquillas de Martine

    qui nous propose un petit trait d'union entre littérature et cuisine ou la littérature gourmande car

    cette recette est évoquée dans le roman d'Almudena Grandes "Inés y la alegría" (Inès et la joie)

    Ingrédients :
     - 500 g de farine (plus ou moins tout dépend de l’absorption)
    - 150 g de sucre
    - zeste d’un citron
    - 50 ml d’huile végétale
    - 50 ml de lait
    - 30 ml de liqueur d’anis (j’ai remplace par 1/2 c-a-c d’extrait d’anis)
    - une pincée de cannelle
    - une pincée de sel
    - 2 oeufs
    - 1 sachet de levure chimique
    - 1 pincée de sel
     

    Instructions :
    1. Mélanger le sucre, le zeste de citron et la cannelle.
    2. Dans un autre bol, mélanger le lait, l’huile, les oeufs et l’anis. Ajouter au mélange sucre-citron-cannelle.
    3. Incorporer la levure et le sel à la farine.
    4. Ajouter la farine au fur et à mesure en mélangeant, au début la pâte est collante mais en ajoutant la farine on obtiendra la texture désirée (il se peut qu’on n’utilise pas toute la quantité de farine). Pétrir légèrement.
    5. Chauffer l’huile. Rouler la pâte en forme d’un boudin et couper en 8 pour de gros beignets sinon en 16 pour des moyens.
    6. Frire les beignets l'un après l’autre jusqu’à une couleur dorée (attention ne pas brûler l’huile).
    7. Retirer les beignets et les déposer dans une passoire quelques secondes  et ensuite sur du papier absorbant.
    8. Mixer le sucre et la cannelle et y rouler les beignets encore chauds.


    votre commentaire
  • Le Pisco est une eau de vie de raisin produite au Chili et au Pérou. Elle est difficile à trouver en Europe mais elle très voisine de la nôtre et de la Grappa italienne. Ce sont en effet les italiens qui en ont apporté le savoir faire en Amérique du Sud. On en fait un excellent cocktail, le Pisco sour, véritable boisson nationale au Pérou et au Chili qui se disputent l'origine de la recette. En Bolivie, on l'appelle Singani.

    Pisco sour chilien de Sylvie

    Ingrédients pour environ 8 personnes

    0,75 litre de Pisco
    0,125 cc de jus de citron (vert de préférence)
    5 cuillères à soupe de sucre glace
    Blanc d'œuf (un petit peu pour faire un peu de mousse : facultatif)
    Glace pilée


    Je mets tous les ingrédients sauf la glace pilée dans mon robot je mélange je goûte et je rajoute des ingrédients si ce n'était pas à mon goût.
    En tout dernier j'ajoute le blanc d'œuf (je mixe à nouveau le tout pour faire de la mousse) et la glace pilée.
    Bon apéro !


    votre commentaire
  • Cocido de Mazarambroz* de Berta


    Pour 6 personnes
    Ingrédients:

    Ventrèche, couenne, Jarret de porc, 1 morceau d'agneau, 1 morceau de chorizo, 1 morceau de boudin.
    4 carottes, 6 pommes de terre, 1 navet, 1 poireau, 1 oignon, 1 branche de céleri, 2 courgettes,vermicelles pour la soupe, pois chiche de préférence frais à faire tremper la veille avec 2 litres d'eau salée..

    Dans un grand faitout verser environ 2 à 3 litres d'eau froide salée Mettre les viandes et les pois chiche, sauf le chorizo et le boudin.
    Faire cuire de 1H à 1H 30. Ajouter ensuite tous les légumes, le chorizo et le boudin poursuivre la cuisson environ 3/4 d'heure.
    Quand le tout est cuit (veiller à la bonne cuisson des pois-chiche) retirer le bouillon et l'utiliser pour faire une soupe de vermicelle. Avant de servir ajouter dans le bouillon quelques feuilles de menthe fraiche.
    Servir la soupe. Dans un grand plat présenter les légumes et les viandes
    Bon Appétit...

     

    *Mazarambroz est une commune d'Espagne de la province de Tolède dans la communauté autonome de Castille-La Manche.


    votre commentaire
  • Tortilla de Berta

    Tous les "tertuliens" connaissent et apprécient la tortilla de Berthe, en voici la recette :

    pour 2 à 6 personnes...selon l'appétit de chacun !!!!

    Ingrédients :

    • 5 pommes de terre moyennes
    • 8 oeufs
    • 1 poivron
    • 2 oignons moyens
    • huile d'olive...

    Verser de l'huile dans une poêle et faire chauffer.
    Couper pommes de terre, poivrons et oignons en fines lamelles. Saler.
    Verser sur l'huile bien chaude et faire frire Une fois dorés les sortir et les égoutter.
    Battre les oeufs. Saler. Une fois bien battus, ajouter de l'ail et du persil le tout finement haché.
    Enlever l'huile de la poêle. Verser 2 à 3 cuillerées d'huile. Faire chauffer.
    Dans les oeufs battus verser les pommes de terre, oignons, poivrons. Bien mélanger.
    Verser le tout dans la poêle sur une huile bien chaude. Remuer doucement avec un feu moyen.
    Retourner à 2 ou 3 reprises l'omelette en se servant d'une assiette.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique